Accueil » Transport » 3 bonnes raisons de devenir chauffeur VTC à Paris
chauffeur VTC à Paris

3 bonnes raisons de devenir chauffeur VTC à Paris

Au cœur des mutations sociales actuelles, le métier de chauffeur VTC fait partie des plus pourvoyeurs d’emploi en France. Avec à la clé de très bonnes opportunités en CDD et même en CDI, c’est un secteur qui fait l’objet de reconversions professionnelles de la part de plusieurs propriétaires de véhicules. Et cela n’est pas anodin, car ce marché est très apprécié de sa clientèle, notamment dans la capitale française. Découvrez dans cet article les trois principaux avantages de devenir chauffeur VTC à Paris.

Un métier très lucratif

La rentabilité constitue le premier avantage du métier de chauffeur VTC à Paris. En effet, le transport représente une part importante dans le budget des ménages français, mais aussi dans celui des visiteurs, touristes et hommes d’affaires de passage dans la capitale. Et par rapport aux autres moyens de transport en commun, le transport en VTC (Véhicule de tourisme avec chauffeur) est l’option du confort et de la personnalisation pour les passagers. Ainsi, devenir VTC à Paris permet de gagner beaucoup d’argent. À titre illustratif, la rémunération moyenne pour ce métier est estimée entre 1 800 et 2 000 euros pour un salarié et à 3000 euros ou plus pour un chauffeur indépendant. Par ailleurs, la profession peut également être exercée à temps partiel dans l’optique de compléter ses revenus.

Choisir soi-même ses horaires de travail

Un autre avantage du métier de chauffeur VTC est qu’il vous offre la possibilité de choisir vous-même vos horaires de travail. Aucune imposition ne vous sera faite en tant que chauffeur VTC indépendant. Ainsi, quelqu’un qui pratique ce métier saura comment planifier son temps pour travailler et aussi passer du temps avec sa famille. Il a aussi la possibilité de refuser de travailler lorsqu’il y a un imprévu ou une urgence auquel il doit faire face. En résumé, par son statut de travailleur indépendant, le chauffeur VTC travaille selon ses disponibilités et sans contraintes.

Un métier d’avenir

Parmi les métiers d’avenir en France, figure en bonne place le métier de chauffeur VTC. Ce dernier représente en quelque sorte l’avenir du transport urbain. En effet, les agences de transport de luxe sont en plein essor dans toutes les grandes villes françaises et particulièrement à Paris. Avec une demande forte, ce secteur est un véritable pourvoyeur d’emploi avec 22 000 chauffeurs VTC actuellement dans le pays et un potentiel pouvant atteindre 80 000 en 2022. Mieux, l’activité participe à la croissance de l’économie en contribuant au PIB francilien à hauteur de 2 %.

D’un autre côté, en se basant sur les sondages IFOP, on peut comprendre qu’une kyrielle de Français  se tournent désormais vers les applications VTC afin d’assurer leur déplacement.  Cela signifie que si vous décidez aujourd’hui de devenir un chauffeur VTC, vous jouirez des avantages de ce métier non seulement aujourd’hui, mais également sur le long terme.

Devenir un chauffeur VTC : comment s’y prendre ?

Eu égard aux nombreux avantages que présente le métier de chauffeur VTC, ça vous tente de vous y lancer ? Voici comment faire. Premièrement, vous devez d’abord, obtenir la carte professionnelle de chauffeur VTC. Pour ce faire, envoyez une demande de carte VTC à la préfecture de votre lieu de résidence.  Si vous êtes à Paris, il faudra envoyer votre demande à la préfecture de police. Certaines préfectures peuvent vous faire parvenir votre carte VTC en ligne ou par courrier. Les pièces à fournir pour la demande de carte VTC sont : justificatifs de résidence, pièce d’identité, le permis B en cours de validité, une attestation d’aptitude physique au transport public de personnes délivrées par un médecin et l’attestation de réussite de l’examen VTC. Pour passer l’examen VTC, il est conseillé de se faire former au préalable dans un centre de formation VTC.

La seconde étape pour devenir chauffeur VTC est la création d’une entreprise de transport. En effet, pour exercer une activité professionnelle, vous devez créer une structure juridique. C’est ce qui permet à l’administration fiscale de procéder à l’identification des professionnels afin de les taxer en fonction de leurs revenus. Alors, en tant que chauffeur VTC, vous avez le choix entre travailler en entreprise individuelle au régime microentreprise et exercer en société commerciale unipersonnelle.  Enfin, la dernière option pour devenir chauffeur VTC est l’inscription au registre des VTC. Cela va vous permettre d’obtenir la licence VTC et de commencer à exercer la profession.

chauffeur VTC
chauffeur VTC à Paris

À propos Jean Nicolas

x

Check Also

Chauffeur privé vtc Bourget

Chauffeur privé vtc Orly

Pinterest Facebook LinkedIn Google+ Shares Aéroport Orly Deuxième aéroport français après Charles-de-Gaulle, l’aéroport Orly ou ...

Pin It on Pinterest